Les Bac Pro CGEVV et la lutte biologique

Le domaine de Bonne-Terre utilise certains produits de biocontrôle, dont l’efficacité est prouvée. Ainsi durant 5 heures 16 élèves de 2PV ont effectué la mise en place la confusion sexuelle  sur les 20 ha de vigne à raison de 500 diffuseurs / hectare. Dans les jours qui viennent, dans le cadre des actions de solidarité avec les viticulteurs, une dizaine de Terminale aideront à la mise en place de cette confusion pour une ancienne élève de Bonne-Terre (bac pro viti 2008) sur le Domaine de la Mirande.
Le principe de la confusion sexuelle est d’utiliser les phéromones émises par les femelles pour attirer les males. En saturant l’atmosphère avec un mimétique de cette phéromone les mâles du papillon Eudémis n’arrivent pas à retrouver les femelles pour l’accouplement et donc pas d’œufs, pas de larves (vers de la grappes) qui perforent les baies et provoquent le développement de la pourriture grise.

C. Bérenguer


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *