Bientôt un nouveau Directeur à Bonne-Terre

Après des années de direction à Bonne-terre, M. Vidal va partir à la retraite. C’est une page qui se tournera en septembre prochain car il a profondément marqué l’établissement. La fête du lycée a été l’occasion de la présentation de M. Christophe Lavit prochain directeur de Bonne-Terre.

Serge Grasset, président de Bonne-Terre, a rappelé que le lycée avait plus de 60 ans de vie et a exprimé sa joie de partager cette fête de l’école et de présider aux changements qui s’annoncent. Il a présenté M. Camarasa qui prend la responsabilité du secrétariat à la place de Mme Vidal et Monsieur Christophe Lavit qui va remplacer M. Vidal comme chef d’établissement au 1er septembre prochain et aura la charge de faire vivre et grandir Bonne-Terre.

Mme Chantal Devaux, autorité de tutelle, a ensuite pris la parole se réjouissant d’être au milieu des élèves, leur demandant d’être témoin de la mission confiée au nouveau directeur.
Une mission ancrée dans l’histoire de BT, marquée par la présence de M. VIDAL et l’engagement de tous ceux qui ont fait œuvre éducative et spirituelle et ont permis à BT de rayonner au-delà de l’Hérault.
Elle a demandé à M. Lavit d’enraciner son action dans cet héritage en le faisant fructifier afin de plus tard le transmettre à son successeur.
Elle lui a rappelé qu’il recevait une mission d’Eglise au service du déploiement du projet éducatif nourrie par un esprit évangélique de liberté et de charité, qu’il lui revenait d’agir afin d’annoncer et témoigner de la Bonne Nouvelle de l’Evangile et de faire de cet établissement un lieu de formation pour l’individu dans son intégralité aussi bien physique qu’humaine et spirituelle.
Mme Devaux a réaffirmé les caractères de l’école catholique : attachée à la dignité de la personne, attentive aux pauvres, accompagnant les fragiles, portant le projet de Dieu et faisant grandir en confiance dans la vérité et l’amour.

Monsieur Lavit a placé la soirée sous le signe de la rencontre affirmant qu’un établissement n’était pas incarné par un chef d’établissement mais par une équipe et que Bonne-Terre sera ce que l’équipe, collectivement, en fera. Il a affirmé l’importance de respecter l’Histoire tout en l’infléchissant et en insufflant des nouveautés pour accompagner les changements liés à l’époque, aux familles et aux élèves.
Il a précisé que, chef d’établissement depuis 14 ans, il voyait dans sa mission deux aspects : d’une part être au service des parents, des élèves et de la communauté éducative, et, d’autre part, maintenir le cap, donner la direction.
Il a défini un premier cap : faire équipe, ne pas froisser l’Histoire et rechercher le bien commun en s’appuyant sur le projet diocésain et sur le nouveau projet du CNEAP, très novateur. Il a terminé en exhortant tous ceux qui étaient là à se saisir de ce projet pour poursuivre la belle histoire de Bonne-Terre.

 

Un élève de STAV a ensuite pris la parole au nom de tous ses camarades. Il a remercié M. Vidal pour sa confiance, ses conseils et toutes les activités, sorties, voyage et projets qu’il leur a permis de faire au cours desquels ils se sont régalés et qui les a fait devenir des « personnes meilleures ». Ils ont témoigné de son engagement au service des jeunes et lui ont souhaité une bonne retraite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *