En route pour une nouvelle année

Une rentrée particulière cette année avec la prise de fonction du nouveau directeur M. Lavit et l’accueil de Mme Rigole qui reprend une partie des cours de M. D’orgeval retraité et de M. Baudry qui remplace M. Gianésini parti dans un autre établissement.

M. Lavit a choisi de se présenter en affirmant ce en quoi il croit en matière d’éducation.

Faisant référence à un fait divers scolaire paru dans la presse il a insisté sur la « bienveillance »,  source de « bientraitance », demandant à toute l’équipe d’avoir ce regard bienveillant et rappelant que l’école est un repère, un relai pour le jeune en situation de maltraitance dans sa vie.

M.Lavit a ensuite affirmé l’importance qu’il attache au travail en équipe rappelant les paroles de St Paul sur le corps qui est composé de plusieurs membres. Aucun membre ne pouvant se passer des autres et chacun ayant le souci des autres, chacun souffrant avec ceux qui souffrent et se réjouissant avec ceux qui sont à l’honneur. Il est convaincu qu’en se fixant une ligne de conduite on réussit à travailler ensemble avec cohérence.

Le nouveau directeur a ensuite rappelé les fonctions qui lui sont confiées par le conseil d’administration et définies par l’enseignement Catholique, par le CNEAP et par le ministère. Il a insisté sur la première d’entre elles : « l’animation pastorale » avant de décliner ses responsabilité pédagogiques, éducatives et matérielles. Son objectif est de fédérer les énergies en assurant l’animation et la coordination de l’équipe, en mettant en place les différentes structures de l’établissement (organigramme, plan de formation…) et en organisant l’espace, sans révolutionner l’existant mais en le faisant évoluer progressivement. Il veut mettre en œuvre le projet éducatif et le projet de vie scolaire dans le respect des textes en vigueurs en associant le plus grand monde.

En attendant la réécriture du projet pédagogique 2 mots vont le guider :

  • Attractivité cosmétique (environnement), éducative et pédagogique afin d’entretenir la forte notoriété de bonne-Terre dans le département et répondre aux changements de génération et de mentalité.
  • Sécurité des personnes dans l’établissement et lors des sorties et activités extérieures. Cet aspect sera un des premiers gros chantiers auquel il va s’atteler (écriture des PPMS, calendrier des exercices de sécurité…).

Il attache beaucoup d’importance au projet pédagogique attendu par la tutelle diocésaine, le CNEAP et le ministère et nécessaire pour l’équipe pédagogique, les jeunes et les familles.  Il se donne un an de diagnostic et un an d’écriture par l’équipe pédagogique en s’aidant du projet stratégique agricole 2014-2020, du projet régional de l’enseignement agricole de midi Pyrénées, du projet de l’enseignement catholique, du projet diocésain et des projets nationaux et régionaux du CNEAP. Le projet devant prendre en compte les missions d’Église (Établissement scolaire signe de l’évangile ; mise en œuvre de la doctrine sociale de l’église, éducation avec une vision chrétienne de l’homme et de la dignité humaine) et les cinq missions de l’enseignement agricole (formation initiale et continue, animation et développement du territoire, insertion scolaire et professionnelle, développement de l’innovation agricole et coopération internationale. Le projet  intégrera :

                Le projet éducatif, ses objectifs et modalités de mise en œuvre

                Le projet d’animation pastorale ses objectifs et modalités de mise en œuvre

                Le projet pédagogique par filière, pour la vie scolaire l’internat, le CDI et l’exploitation.

                Un focus sur quelques actions ultra-prioritaire avec des fiches concrète des actions à déployer

M. Lavit a ensuite présenté le logo qui accompagnera cette démarche d’écriture pendant deux ans.  On y retrouve le logo de Bonne-Terre intégré à une forme symbolisant un œil et suggérant le regard. Regard qui nous met en relation avec l’environnement renvoyant à la manière de voir la personne, à la vision de l’avenir et à la possibilité de faire un focus sur un aspect de notre environnement.

M. Lavit a également répondu à quelques questions sur l’utilisation des terrains de Bonne-terre. Il a ensuite abordé le déroulement de l’année. Dans le cadre du thème de l’enseignement catholique « le  réenchantement scolaire »  il a proposé de travailler cette année sur l’engagement et  la responsabilité avec comme thème de l’année  «responsable de moi, responsable de toi ».

La matinée s’est terminée avec le calendrier de l’année et en particulier les dates des portes ouvertes mercredi 13/03 ; samedi 13/04 ; vendredi 10/05 et mercredi 05/06 puis chaque professeur principal a présenté le projet d’accueil de sa classe.

L’après-midi toute l’équipe a découvert le CPIE du bassin de Thau qui vise à promouvoir des initiatives dans le domaine de l’environnement et du développement durable en animant un réseau de membres œuvrant dans des domaines variés : éducation à l’environnement et au développement durable, formation, agriculture, conchyliculture, pêche, biodiversité …Le CPIE est particulièrement actif dans l’animation et la sensibilisation des publics et propose des outils pédagogiques.

Dans la 2nd partie de l’après-midi un groupe s’est intéressé au patrimoine en visitant la villa gallo-romaine de Loupian s’émerveillant devant les mosaïques où l’on retrouve fait unique l’influence de la Syrie et de l’Aquitaine. Le second groupe s’est penché sur l’environnement débutant par une lecture du paysage de l’étang de Thau avant de s’intéresser aux « laisses de mer » ces déchets d’origine très variés (naturelle, humaine…) abandonnés sur la rive.

Une belle journée de reprise pour lancer cette nouvelle année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.