Journée pédagogique oser l’enseignement

0ser l’enseignement dans un établissement catholique à travers des approches anthropologique, psychologique et théologique

Marie-Laure Durand a articulé son exposé en 3 points

l’évolution fondamentale de l’humanité depuis 50 ans : des corps qui changent du fait de l’évolution des conditions de vie, une atténuation du lien au rural qui influence l’intériorité, une génération Y qui questionne, qui développe un sens critique, un sens du partage et a des difficultés avec l’autorité. Cela abouti à des problématiques de vie différentes.

Le sens :

Éduquer ce n’est pas apprendre les règles c’est interroger le sens d’une règle. Le christianisme a toujours encouragé une liberté pour des choix issus d’une conscience ECLAIREE (réfléchir, chercher, analyser étudier). C’est au groupe (à l’école) d’accompagner la formation de la conscience éclairée. Pour cela il faut définir sur quelles valeurs, quelle rationalité, quels repères on se repose.

L’école catholique :

Projet éducatif c’est vivre l’évangile, c’est ouvrir les yeux des malvoyants, c’est ressusciter les morts…etc.

C’est accompagner l’enfant qui est neuf , préserver et construire sa nouveauté , le préserver de l’ancienneté de notre monde. C’est lui apprendre à respecter l’ancienneté du monde qu’il fera plus tard évoluer .

La pédagogie dans l’enseignement agricole veut apprendre aux jeunes à inventer les problèmes qu’ils résolvent, à interroger le monde, à se demander ce qui pourrait aller mieux. Notre boulot c’est donner du sens c’est accompagner une interrogation, ce n’est pas donner de l’info dont ils disposent par ailleurs