Voyage des terminales STAV de Bonne Terre à Paris Le Salon de l’Agriculture, une occasion de Transmettre et d’Apprendre [1]

Que transmet-on, qu’apprend –t- on quand on fait un voyage dans le cadre scolaire ? C’est la question clé  du bilan fait avec les élèves et entre les enseignants au retour de 3 jours passés  dans la capitale.

Bien sûr, le salon de l’Agriculture, c’est l’occasion d’apprendre !

La visite du salon, c’est une profusion de découvertes :  de la grande diversité des productions animales et végétales,  des organismes agricoles et des nouveaux types d’intégration entre les grandes marques de distribution alimentaire et  les producteurs, des techniques didactiques de communication au service notamment de la qualité des produits alimentaires…

Mais déplacer une classe à la capitale ou ailleurs, c’est aussi l’occasion de transmettre !

L’autonomie et le sens de l’engagement :  Il est temps pour ces jeunes terminales de 17 à 19 ans, à la porte des études supérieures, d’expérimenter l’autonomie en étant responsables de l’organisation de leur voyage : le financement s’est fait en partie grâce à des ventes de pâtisseries organisées par les jeunes sur le lycée et à l’extérieur, sur des marchés locaux. Le rendez-vous fixé à la Gare de Lyon ou à l’Auberge de jeunesse a été tenu ! Le budget prévisionnel n’a pas été dépassé et les efforts faits sans rechigner pour marcher des kilomètres dans les rues de Paris n’ont pas été vains ! Nos jeunes sont en capacité d’être autonomes, de s’organiser, de préparer leur voyage et de tenir leurs engagements !

La responsabilité citoyenne : la visite du Palais Bourbon fut un grand moment ! Découvrir les ors de la République,  concrétiser les liens entre Instruction Civique, Histoire de France et Art, se faire tout proche du pouvoir législatif des députés en entrant dans l’hémicycle, dans leurs salons de travail ou dans la splendide bibliothèque. La citoyenneté c’est aussi expérimenter la vie de groupe pendant 3 jours.

Maintenir le cap de cohérence éducative du bac STAV « Sciences et techniques de l’Agronomie et du Vivant » : Voyager avec des élèves, c’est faire vivre les liens entre Techniques, Arts , Sciences, Environnement et Sciences Humaines :  par la visite de la Galerie de l’Evolution qui rend concret certaines parties du programme de STAV, par les dîners chez Bouillon Chartier (restaurant typique parisien classé aux Monuments historiques), ou dans un Bioburger (restaurant hybride à la fois » jeune » et bio ! à l‘initiative de jeunes bien inspirés), se recueillir à Montmartre le soir ou à Notre Dame, prendre le thé à la menthe dans les salons mauresques de la Grande Mosquée de Paris, dévorer un sandwich dans les  Jardins des Tuileries à la sortie du Louvre, grimper dans la tour Eiffel ou promener aux invalides…

Autant d’ingrédients culturels simples, qui sont là, à notre portée, outils de transmission de valeurs,  de mode de consommation respectueux de la vie et de la culture des hommes.

Un voyage c’est l’occasion de la rencontre entre enseignants-éducateurs et élèves : La confiance s’est exercée tranquillement, sans heurt,  les enseignants ont été suivis dans leurs exigences ou leurs explications que l’on espère guidantes !

Oui nos jeunes aiment apprendre, ils savent se faire acteurs de la construction de leurs savoirs,  et ils apprécient de recevoir !   nous pouvons nous aussi enseignants prendre du plaisir à enseigner et à  transmettre !

B.P

[1] Titre inspiré pour l’ouvrage « Transmettre, Apprendre » de MC Blais, M.Gauchet et D.Ottavi- Ed Les Essais- Stock

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.